Les aurores boreales – Islande

Ah, les aurores boréales, ces douces lumières virevoltant de mille feux au-dessus de nos têtes.
Pour notre voyage en Islande, nous avons fixé 4 objectifs :
Voir des pingouins Voir une éruption volcanique Monter sur un glacier Voir des aurores boréales Une aurore boréale c’est quoi ? J’imagine que vous savez tous a peu à quoi ça ressemble, mais pour ceux qui vivent encore sous terre, je fais un petit résumé scientifique (Mr. Drien en rit encore après que j’énonce ce mot) très approximatif, restez, ce n’est pas compliqué. Les aurores boréales sont des phénomènes météorologiques créées par le vent solaire, constitué par les particules chargées éjectée par le Soleil. Sur Terre, ces dernières pourraient provoquer des cancers mignons tout plein à tout ce qui bouge. Elles sont heureusement bloquées par le champ magnétique terrestre, à l’exception des pôles où il est le plus faible. Par conséquent, les particules pénètrent dans l’atmosphère et interagissent avec les atomes de ladite atmosphère, énergisent un peu tout ça, et fait de jolies petites lumières, qui vont éclairer vos yeux d’enfants. Sur ce, on ferme la parenthèse et on débranche la parenthèse.

Pour être pratiquement sûr d’en voir, il faut que le ciel soit bien dégagé et que l’indice de Kp (indice de mesure de l’intensité des orages magnétiques compris entre 0 et 9) soit élevé, en attendant vous pouvait voir votre chance d’en apercevoir sur le site de Forescast. Après 2 longue semaines d’attentes interminable, à veiller chaque soir pour voir s’il c’était enfin arrêté de pleuvoir, et que le ciel soit enfin dégagé. Nous avons enfin réussi. Miracle !!

Les pépites dans les yeux

Parce qu’on ne fait pas les choses à moitié, la première qu’on a vue avait des teintes jusqu’au rose-violet, d’une intensité juste incroyable (même les islandais nous ont dit que c’était la première fois qu’ils en voyaient de telle, comme quoi notre attente a été récompensée).
S’en est suivi une préparation rapide pour pouvoir partir en expédition photo. Equipé de collant, et 15 couches de vêtements, bonnet et lunette de soleil (on ne sait jamais), nous faisons enfin nos sacs. L’équipement : appareil photos reflex, trépieds, déclencheurs à distance, batteries de secours, nos rations de survie. Nous partons dans l’obscurité de la forêt sauvage par -2°. Après 30minutes de marche pour monter dans les hauteurs de la montagne et avoir la ville a nos pieds, nous nous posons enfin pour prendre des photos. Après pas mal d’essai un peu raté, voire totalement foirées, nous avons enfin réussi à trouver les réglages les mieux appropriés pour nos appareils, ne restait plus qu’à réussir à faire la mise au point parfaite, chose pas facile quand tu dois le faire avec si peu de luminosité.

Les réglages

Si jamais un jour vous êtes tenté de braver ce froid, et que vous voulez prendre le risque de perdre un orteil ou deux, voici quelque réglage de base. Déjà il faut mettre son appareil en mode manuel, donc jetez ce smartphone et prenez un appareil de qualité, idéalement un Canon Reflex® (placement de produit made in Mr Drien). Concernant les réglages, le mieux est d’avoir la focale la plus basse possible, et le temps de pause approprié, n’hésitez pas à vous équiper d’un déclencheur et de mettre votre appareil en mode BULB pour avoir des temps de pause supérieur à 30 secondes. En dernier recours, vous pouvez monter les ISO jusqu’à 800 soit 1600, mais attention, cela augmentera le bruit sur votre image, qui se corrige numériquement… mais c’est pas beau. Bien sûr, n’oubliez pas, ces réglages sont ceux que nous utilisons, chaque photographe en fait des différents. Par exemple, de manière générale, j’utilise un ISO jusqu’à 1600 alors que Mr. Drien, monte très rarement au-delà de 400. Enfin, un dernier détail qui peut être d’une évidence certaine pour les photographes mais on ne sait jamais, enregistrés vos photos dans un fichier RAW, cela vous facilitera vos retouches, et vous pourrez passer pour un Michelangelo de la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *